Une de mes bonnes pratiques pour mieux maitriser ce que je dépense dans les magasins de tissus c’est de ne jamais acheter un tissu sans avoir un projet précis en tête. Ça ne m’empêche pas de craquer très régulièrement et d’avoir des stocks – importants – de tissus mais ça évite – un peu –  d’acheter des tissus sur un coup de tête et de ne savoir quoi en faire une fois à la maison ! Mais, pour ce projet, je n’ai pas du tout respecté cette bonne pratique 🙂 .

J’ai pris ce tissu chez Mondial Tissus sans savoir vraiment quoi en faire… Mais comme je n’avais jamais travaillé ce type suédine, souple et un peu stretch, je trouvais intéressant d’essayer cette matière. J’ai d’abord pensé à faire un short mais elle était un peu trop souple à mon goût… Ensuite j’ai longuement hésité sur la couleur…. J’ai fini par choisir la vert canard, enfin c’est ce dont j’étais persuadée dans le magasin mais en fait elle est plutôt vert tout court ! Et j’ai pris 1,5 mètre en me disant que j’arriverais bien à caser une robe dedans 🙂 .

Après avoir glaner quelques idées sur le net j’ai choisi de faire une robe près du corps qui s’évase légèrement avec des manches ¾ pour l’hiver et avec une encolure simple mais lacée pour donner une petite touche d’originalité… Pour avoir une coupe près du corps, il n’y a rien de mieux que les découpes princesses ! Dans mon stock j’avais un modèle de patron Vogue, le numéro 8828, qui correspondait plutôt bien à ce que j’avais en tête, donc je n’ai même pas eu besoin de faire un patron maison : pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ?

J’ai enlevé 3 bons centimètres d’aisance sur les manches afin qu’elles plus ajustées et j’ai repris le modèle des bracelets de manches de la robe Cami de Pauline Alice. J’ai mis un tissu contrastant pour ajouter une petite touche de fraicheur, le tissu étant assez sombre.

robe_suedine_10

Pour l’encolure j’ai gardé la version ras-du-cou du patron mais comme ce n’est pas ce qui me va le mieux et que ça manquait de peps j’ai eu envie de tester quelque chose de nouveau en faisant une fente lacée par un ruban. J’ai donc coupé et posé une parementure que j’ai surpiqué, puis j’ai posé des œillets et ajouté un ruban.

Le patron 8828 de Vogue patterns fait partie des « Custom Fit » qui présente en plus des différentes tailles habituelles, différentes tailles de bonnet (A, B, C ou D) ce qui permet de s’adapter au mieux à sa morphologie. Et je trouve que c’est vraiment bien comme concept : ça évite d’avoir à faire un FBA ! J’ai coupé le patron en taille 10, et j’ai rajouté 2.5cm de longueur sur le buste, et je n’ai pas rajouté de longueur de jupe : les patrons Vogue sont plutôt longs en général. Le tissu étant un peu stretch j’ai hésité à mettre le zip… j’aurais pu en effet m’en passer mais au final je pense que j’ai bien fait de le mettre car ça m’évite de tirer sur les coutures et d’abîmer ma robe !

robe_suedine_6

Je suis contente d’avoir essayé de coudre cette suédine qui est très agréable à porter, souple, douce et tenant bien chaud… elle a quand même des petits défauts ! Elle dégorge au lavage et a tendance à laisser des petites bouloches : quand je l’enlève en fin de journée j’ai plein de petits résidus qui restent sur les collants. Du coup, je me pose un peu la question quant à la tenue du tissu à l’épreuve du temps…

robe_suedine_3

Patron/modèle Vogue 8828 de Vogue Patterns
Taille + modif Taille 10, resserré un peu à la taille, +2.5cm sur le buste
Tissus prix 1.5m de suédine verte, Mondial Tissus, 25.5€
Fournitures Zip, 3€

Œillets, Laines et Tissus , 8.65€

Ruban, Diffus’Laine Tissus, 2€

Appréciation Un projet que j’ai apprécié concevoir et réaliser. Patron très bien et suffisamment simple pour servir de base à d’autres projets !

Pour conclure je suis globalement contente de ma robe Robin des Bois qui, pour l’anecdote, n’était pas du tout mon inspiration initiale mais c’est ce qu’a dit un ami en me voyant dedans… et comme j’aime bien donner des noms à mes projets ça m’en faisait un tout trouvé !

A bientôt et bonne couture 😉 !

robe_suedine_p

Merci à Christophe pour les photos prises au château de Roquetaillade

Publicités