Robe Ceylon de Colette Patterns

Au tout début de mes aventures couturesques, je suis tombée sur le net sur le modèle Ceylon de Colette Patterns et j’ai tout de suite voulu la faire. Avec ce petit air vintage style années 40 : la taille marquée, la rangée de boutons, les empiècements d’épaules et les têtes de manches froufroutantes… elle correspondait vraiment à mes goûts et je n’avais jamais vu son équivalent dans le prêt à porter ! Bref, je la voulais absolument !

Après une première version test dans un jersey très épais bleu roi (à l’époque je n’y connaissais rien en tissus mais heureusement pour moi j’avais pu le coudre en point normal sans problème) passepoilée de blanc cassé – version qui a un peu vieilli avec le tissu qui s’abime, la taille un peu trop grande et les finitions moins propres font que je ne la mets plus – j’ai voulu en faire une 2nde encore plus vintage avec une flanelle de lainage gris perle à pois orange. J’ai trouvé cette jolie flanelle sur Cousette et comme la laine ça gratte j’ai choisi de la doubler, j’ai donc pris aussi une doublure orange ainsi que du passepoil encore orange.

ceylon_dress_9

J’ai d’abord cousu la robe en taille 6 en rajoutant 2.5cm de longueur sur le corsage. Depuis j’ai perdu du poids et j’ai donc réajusté la robe en reprenant les coutures de côté, je suis donc passé sur une taille 2 et 4 aux hanches à peu de chose près. J’ai mis un certain temps à me motiver à faire cette retouche mais la robe n’étant vraiment plus à ma taille, je ne la mettais plus. Ce qui était bien dommage car d’une part elle me plaisait bien et que d’autre part le tissu utilisé, de bonne qualité, n’avait pas été donné à l’achat… En conclusion même si ce n’est pas forcément très folichon de faire des retouches, sur ce projet ça valait le coup 😉

ceylon_dress_6

J’ai choisi de doubler ma robe mais le modèle n’est pas initialement prévu pour être doublé : j’ai donc dû créer ma doublure. Avec une seule année de couture d’expérience, j’ai plus bidouillé que vraiment créé ! J’ai pris les mêmes pièces que la robe et en enlevant la partie parementure pour les pièces du devant, ce qui n’était pas trop bête – je m’envoie quelques fleurs au passage 🙂  . C’est pour le montage que ça s’est un peu corsé : le modèle présentant pas mal de pièces différentes j’ai d’abord monté les pièces de devant séparément et ainsi que celles du dos, par contre, je n’ai pas pu assembler les côtés tissu et doublure séparément j’ai donc fait des coutures anglaises avec les deux épaisseurs (tissu + doublure). Et ça, ce n’était pas vraiment une bonne idée car je me suis retrouvé avec une sur-épaisseur peu élégante sur les côtés. Lorsque j’ai fait ma retouche, j’ai préféré simplement faire une couture à la surjeteuse.

En plus cette histoire de doublure, j’ai voulu me rajouter une seconde complication : un passepoil pour souligner l’encolure et le bas des manches. Ce n’est pas en soi la complication du siècle mais ce n’était pas évident à l’époque, avec mon manque d’entrainement, de faire cette pose proprement. Aujourd’hui quand je le regarde de près je me dit que j’aurais pu faire quelque chose de plus joli, notamment dans les courbes J. Sinon le reste du montage malgré les nombreuses pièces se fait plutôt bien et je n’ai pas le souvenir d’avoir galéré sur un autre point. Il faut juste un peu de patience pour faire les boutonnières et coudre tous les petits boutons !

ceylon_dress_7

ceylon_dress_5

Patron/modèle Robe Ceylon, Colette Patterns, 14€
Taille + modif Taille 2/4, +2.5cm au corsage
Tissus prix 2,5m de flanelle grise à poids orange, Cousette

2,5m de doublure orange, Cousette

Total 53€

Fournitures 16 boutons, Mercerie Laffargue Bordeaux
Appréciation Petit look vintage très sympa! Et patron très clair

Comme quoi c’est quand même utile de faire des retouches de temps en temps!

A très vite 🙂

ceylon_dress_p

Merci à Christophe pour les photos

Publicités